Déroulement des consultations avec votre psychologue

Voir un psychologue ne signifie pas forcément faire une psychothérapie. Il arrive que quelques consultations suffisent à éclaircir une situation délicate et difficile à comprendre. Parler tout simplement de la difficulté en question permet de dédramatiser et d’y voir plus clair.
Au cours de la première rencontre nous échangerons sur ce qui vous préoccupe et ce que je peux vous proposer. La première consultation est avant tout une rencontre. Elle va permettre de se faire une idée précise de votre situation et de vos difficultés afin de trouver, avec votre participation, la meilleure manière de venir à bout de votre souffrance. La première consultation  n’est pas obligatoirement suivie d’une prise en charge.
Ensemble, nous conviendrons du type d’approche le mieux adéquat à votre problème, à vos disponibilités ainsi qu’à vos possibilités financières. Nous évaluerons si une psychothérapie s’impose ou si quelques séances de soutien suffiront. C’est également ensemble que nous déciderons de la fréquence des entretiens.
Si un suivi psychologique peut vous aider alors il s’inscrira dans une régularité dans un cadre bien précis que nous nous engageons vous en tant que client et moi en tant que psychologue à respecter. Voici comment il se définit dans ma pratique :

  • Les séances ont toujours lieu dans un dialogue entre vous et moi.
  • La première séance est l’une des plus importante pour vous mais pour moi également. La durée du cette première consultation peut varier de 45 minutes à 1h15. C’est pour cette raison que le coût est de 60 euros. En ce qui concerne les autres consultations, elle dure 45 minutes et coûte 50 euros. Certaines mutuelles de santé peuvent en rembourser une partie.
  • Le rythme des séances est hebdomadaire mais il pourra être adapté en fonction de vos besoins.
  • Les séances non annulées 24 heures à l’avance sont dues.
  • La durée du travail reste sous votre responsabilité et c’est vous qui décidez d’y mettre un terme. L’idéal est d’en parler ensemble.
  • Suspendre son travail ne ferme pas ma porte à une demande ultérieure.

Ma pratique sera différente en fonction de la demande. Voici comment je travaille avec :